2 maladies fréquentes du chien

Maladie du carré, rage, piroplasmose, maladie de Lyme… la liste des maladies touchant les chiens est longue. Certaines peuvent être évitées grâce aux vaccins, tandis que d’autres non. Parmi elles figurent la dysplasie de la hanche et les troubles digestifs, des pathologies récurrentes chez la gent canine.

La dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche fait partie des affections touchant une grande partie de la gent canine. Elle se manifeste par une anomalie au niveau de l’articulation de la hanche et du col de fémur maintenue de manière inadaptée dans la cavité osseuse du bassin. Cette déformation peut apparaître durant la période embryonnaire même si ce cas n’est pas fréquent. En effet, les éleveurs réalisent des sélections génétiques pour éviter qu’elle ne se transmette de génération en génération. Outre la transmission héréditaire, la maladie peut être due à une alimentation déséquilibrée, trop d’exercices physiques au stade de chiot, des chutes et autres traumatismes articulaires.

La dysplasie de la hanche devient plus difficile à vivre au fil des années surtout si le chien est victime d’arthrose. Elle se manifeste d’ailleurs par l’apparition de cette affection non inflammatoire des articulations. À ce stade, il est encore difficile de la diagnostiquer. La maladie se remarque davantage lorsque l’animal boite de façon prononcée le matin après avoir dormi, développe une démarche anormale, refuse de courir, de sauter et faire des exercices ou révèle des os des hanches saillants.

Dès lors que le chien présente l’un de ses symptômes, il est crucial de se rendre chez un vétérinaire pour un diagnostic et la mise en place d’un traitement adapté. Il peut prendre une forme médicale ou chirurgicale. Dans le premier cas, un traitement anti-inflammatoire sera prescrit pour apaiser l’arthrose. Des médicaments chondroprotecteurs sont aussi suggérés par le vétérinaire afin de ralentir l’affection articulaire. Selon l’ampleur de la maladie, une opération chirurgicale peut être ordonnée. Parmi les méthodes utilisées figurent la prothèse de hanche, la double ostéotomie du bassin ou la résection de la tête et du col du fémur.

À noter que la dysplasie atteint habituellement les chiens massifs comme le Dogue, le Rottweiler ou le Saint-Bernard. Pour en savoir plus sur la santé des chiens de grande taille et la bonne manière de s’en occuper, n’hésitez pas à vous rendre sur les sites spécialisés.

Les troubles digestifs chez le chien

La qualité de l’alimentation est cruciale pour un chien, car elle va contribuer au renforcement de son système digestif. Des repas trop riches, trop gras ou inadaptés seront source de maladies. Chez les chiens, les troubles digestifs se déclinent en deux types : « aigus » et « chroniques ».

Les troubles digestifs aigus appelés aussi gastro ne sont pas fréquents. Ils sont représentés par les entérites, les gastrites ou les gastro-entérites. Les vomissements, les diarrhées ou l’association des deux constituent des symptômes courants.

Les troubles digestifs chroniques pour leur part sont permanents et sont provoqués par des allergies, une mauvaise assimilation de la nourriture ou des intolérances alimentaires.

Pour éviter ces affections, offrir une nourriture de qualité et standardisée au chien reste la clé. Il est également conseillé de ne pas lui donner de vrais os et d’utiliser les probiotiques pour restaurer la flore intestinale.