Quel tubage pour une cheminée plus sûre et plus efficace ?

Le bois, c’est aussi du chauffage, et qui dit chauffage, dit conduit pour les fumées. Le tubage flexible en acier inoxydable permet la préservation d’un conduit de cheminée. Cette opération de « doublage interne » d’un conduit existant améliore à la fois le tirage de l’appareil de chauffage et facilite grandement son entretien.

Deux types de tubage : simple et double paroi

Le tubage simple paroi est doté d’agrafes apparentes placées sur sa paroi interne. Celles-ci ont la fâcheuse tendance à retenir les flocons de carbone qui, alliés à l’humidité ambiante et aux résines de combustion, génèrent à terme du bistre, une substance goudronneuse hautement inflammable et donc dangereuse. Ce type de tubage est également fin et il peut atteindre 150 degrés. Son ramonage est, par ailleurs, plus délicat car, en raison des agrafes apparentes, il doit être effectué à l’aide d’un hérisson en nylon avec des gestes précautionneux pour ne pas désagrafer l’ensemble.

Le tubage double paroi comporte deux flexibles enfilés l’un dans l’autre. Les agrafes de ce tubage sont non apparentes, ce qui rend ses parois internes plus lisses et moins sujettes à l’accumulation de bistre. L’entretien est ici beaucoup plus simple car cette double épaisseur sans désagrafage possible ne nécessite pas les précautions prises pour le tubage simple paroi.

Au vu des avantages mentionnés, ce type de tubage, bien que plus onéreux, est donc préférable, d’autant plus que les éléments de finition (plaques de finition, etc…) d’un tubage simple et double paroi sont identiques.

Inox 304 ou 316 ?

On dénombre deux types d’aciers inoxydables destinés au tubage. Tout d’abord, l’inox 316 qui bénéficie d’une qualité supérieure. Traité avec divers additifs, celui-ci ne rouille pas au contact de l’eau et résiste à l’acidité des fumées de cheminée. Ensuite, l’inox 304 qui résiste lui aussi à la corrosion mais qui est cependant sensible à l’acidité des fumées, laquelle finit par percer ce type de métal. Pour le tubage d’un conduit de cheminée flexible, mieux vaut donc opter pour un inox 316 qui permet d’éviter les perforations dangereuses du tubage tout en bénéficiant d’une excellente durabilité.

Une pose simple et rapide

La pose s’effectue de manière simple et rapide. Un expert en fumisterie monte sur le toit du logement avec un tubage flexible enroulé autour de l’épaule. L’extrémité de ce tubage a été percée au préalable de deux trous auxquels est attachée une corde (d’une longueur légèrement supérieure à celle du tubage) et un poids. L’expert positionné sur le toit déroule l’ensemble dans le conduit et son collègue en bas réceptionne la corde en tirant par à-coups afin que le tubage flexible descende correctement, sans s’accrocher aux parois du conduit existant. Pour finir, il n’y a plus qu’à effectuer les fixations du tubage avec une plaque de finition…